Youth Speaker entry #38: Jean-Fanny Sonkoue (Cameroon)

Le réchauffement climatique et la perte de la biodiversité sont des problèmes mondiaux dont l’importance n’est plus à signaler. Pour cela toute contribution, aussi petite qu’elle soit, à la résolution de ces problèmes devrait être la bienvenue.

La forêt sacrée se définie comme “un espace boisé, craint, vénéré, réservé à l’expression culturelle d’une communauté donnée et dont l’accès et la gestion sont réglementés par les pouvoirs traditionnels”. C’est un « espace dans lequel, la flore et la faune présentent sont considérées comme strictement sacrées et intouchables ».
Au Cameroun ce type de forêts existe exclusivement dans les régions de l‘Ouest et du Nord-Ouest. Elles couvrent une superficie évaluée à quelques milliers d’hectares.

Les travaux que nous (FIDEPE) avons effectués sur certaines de ces forêts en 2013, ont permis de ressortir leurs rôles:

  • elles servent d’abri pour les espèces d’arbres et d’animaux qu’on rencontre dans les villages. Actuellement dans le village Bamendjo (commune de Mbouda, Ouest, Cameroun), le seul endroit où vous pouvez encore voir des petits singes qui se balancent d’un arbre à l’autre c’est dans la forêt sacrée du palais royal. Il est interdit de chasser ces animaux ;
  • dans ces forêts les naturopathes (hommes et femmes) vont cueillir les plantes et les écorces pour la pharmacopée traditionnelle ;
  • elles sont le lieu des rites et cérémonies à caractère culturel ;
  • elles sont riches en arbres de grande taille et contribuent ainsi à la séquestration du gaz carbonique.

Ces objectifs dénotent à suffisance l’importance de ces forêts et la nécessité d’une action nationale et même internationale pour leur conservation. Il faut rappeler qu’au moins 30% de ces forêts est situé en milieu urbain.

Depuis quelques années les forêts sacrées ont commencé à être ‘violées’ en plusieurs endroits. Cependant, il s’avère que tant que les croyances traditionnelles seront d’actualité dans cette région, les forêts sacrées continueront de bénéficier d’un statut exceptionnel qui garantirait leur protection.

Jean-Fanny SonkoueC’est pourquoi en avril 2014, FIDEPE a réalisé un festival international (FIECEDD) dédié aux forêts sacrées. Ceci visait une large sensibilisation des populations et particulièrement des jeunes pour leur implication massive dans la protection des forêts sacrées.

Si la Communauté Internationale porte un plus grand intérêt à ce type particulier de forêts, leur conservation sera possible. Ceci leur permettra de continuer à jouer leurs différents rôles.

Text and video are submitted by Jean-Fanny Sonkoue (Cameroon) – dollyangele(at)gmail.com

The content, structure and grammar is at the discretion of the author only.


This post is published as an application by the author, to speak as a youth representative at the World Forestry Congress. Have a look at the other entries too!

As a reader, you can support this speaker’s entry:

  • Leave a comment on this project in the field at the bottom of this page
  • Support the post by clicking the “Like” button below
  • Spread this post via your social media channels, using the two hashtags: #Forests2015 #Youth

The first tier selection of speakers will be based on the number of comments, likes and views each entry gets.

9 thoughts on “Youth Speaker entry #38: Jean-Fanny Sonkoue (Cameroon)

  1. l’idée est bonne et le sujet tres interessant mais je pense que pour un tel sujet il faudrait un site web presentable et beau pour reflecter l’importance de ce qu’on traite.

    Like

    • salut Marcel. merci pour ta réaction. pour le site web ç’est une question de finances mais avec FIDEPE et Yedu_Environ on va y arriver.

      Like

  2. très bon speech et le thème aussi suscite beaucoup d’intérêt. surtout qu’elles peuvent(les forêts sacrées) jouées un rôle très important dans la lutte contre le réchauffement climatique et servir de réservoir à carbone si celle-ci font l’objet d’un intérêt particulier.

    Like

  3. Pingback: urgent: Tous derrière M. Sonkoue‏ | yeduenviron

  4. à travers l’aspect socio culturel ces forêts doivent être protégées pour le bien de la biodiversité et la lutte contre le rechauffement climatique. idée à soutenir

    Like

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s